12/19/2006

Mémoire

Nouvelle petite histoire, qui ne tient pas la route scientifiquement je sais, mais arrêtez un peu d'être terre-à-terre comme ça rhô... Rêvez un peu ;)
A noter dans les bonnes nouvelles que mon histoire "Le concert de sa vie" que je vous ai présentée un peu plus bas est également finaliste du concours de nouvelles "Annie Ernaud". On lui souhaite bonne chance.


La porte noire s’ouvrit sur la chambre de Ted. Ce dernier, une bouteille de bière à la main, entra précipitamment, et referma en soufflant bruyamment, comme si la température de la pièce voisine avoisinait celle du centre du soleil.
Dean était déjà à l’intérieur et, l’air impatient, l’attendait, assis sur une chaise, coincée près d’un bureau.
« Hé ben, c’est chaud à côté !
- Ouais, j’imagine, dit calmement Dean.
- Bon, tu voulais me voir ?
Dean hocha la tête.
- Dis, ça prendra pas trop de temps, j’espère, demanda Ted. Parce que là, tu vois, y’a Susan Perkins qui commence à être beurrée et j’aimerais bien la rejoindre avant qu’elle reprenne tous ses esprits.
- Non, t’inquiète, le rassura Dean. Ça ira vite. Assieds-toi, s’il te plaît. »
Ted s’exécuta et s’assit sur son lit, faisant grincer les ressorts. Il y eut un moment de silence, pendant lequel Dean regarda vaguement vers un des posters de basket-ball de la chambre, l’air perdu. Ted le sortit de sa léthargie.
« Alors ?
- Alors quoi ? demanda Dean en se retournant vers lui.
- Alors pourquoi tu voulais me voir ?
- Oh, oui… »
C’était comme s’il venait de se souvenir de quelque chose d’important.
« Dis-moi, reprit alors le jeune homme distrait, que comptes-tu présenter comme thèse de fin d’études ? »
Ted le fixa intensément sans rien dire. Au bout d’une vingtaine de secondes, Dean, gêné, eut presque l’envie de passer la main sur son nez pour s’assurer qu’il n’y ait rien dessus.
« Tu…te…moques…de…moi ? fit finalement Ted, prenant bien la peine de séparer chaque mot. On est là, chez moi, mes parents sont partis pour deux jours. Il y a, juste derrière cette porte, la moitié de la fac –dont Susan Perkins- aussi torchée que la biologie humaine le permet, et toi, tu me demandes de te rejoindre dans MA chambre, pour me demander si je sais quelle thèse de fin d’études je vais présenter ?
- À un ou deux paramètres près, c’est ça, oui, répondit Dean avec sérieux.
- Mais c’est dans deux ans, ma thèse de fin d’études, cria Ted en feignant de pleurer, le visage caché par ses mains.
- Je pensais que tu pouvais déjà envisager ton futur et …
- Mon futur ? M…mon futur ? Mon futur s’arrête à ce qui va se passer ce soir, mon pote. Mon futur se résume à trois questions : Est-ce que je vais réussir à me taper Susan Perkins ? Si oui, est-ce que je serai assez clair pour m’en souvenir ? Et est-ce que j’arriverai à tout nettoyer avant l’arrivée de mes parents ? Ma thèse de fin d’études, c’est pas du futur, c’est de la science-fiction !
- Sur ce point-là, je ne peux pas te contredire., répartit Dean, visiblement amusé par le monologue de son ami. Bon, écoute-moi bien. Je veux te parler d’Histoire.
- D’histoire…
- Ouais, d’Histoire et de souvenirs.
- Je t’écoute, dit Ted avant de prendre une gorgée de bière. Je pige rien mais je t’écoute.
- Voilà, quand tu penses à l’Histoire, avec un grand H, tu penses à quoi ?
- Je sais pas, les guerres, les colonisations, les cow-boys..tout ça, quoi…
- Donc des évènements du passé ? demanda Dean avec un sourire.
- Ben oui, des éléments du passé, répliqua Ted avec une voix fluette, censée parodier celle de son interlocuteur.
- Mais toi tu penses à des évènements majeurs, alors que l’Histoire se fiche de l’importance des faits, elle regroupe tout ce qui est fait et à faire… Bon, et qu’est-ce qui nous permet de nous souvenir de ces évènements ? Notre mémoire, répondit Dean à sa propre question, remarquant que son public n’était de toute évidence pas très motivé pour participer.
- Ok, dit Ted en se levant. Je t’ai accordé cinq minutes parce que t’es mon meilleur pote, mais c’est trop. J’y retourne. Mes amitiés…
- Assis-toi, Ted… »
Le ton de la voix de son ami était redevenu des plus sérieux, et Ted regagna alors le lit, mais s’allongea tout de même nonchalamment en signe de protestation passive.
« Maintenant, continua Dean comme si rien ne s’était passé, imagine que l’on considère l’Histoire comme une somme de données. Il faut bien qu’elles soient stockées quelque part ces données, non ?
- Oui, et c’est ce qu’on appelle les livres d’histoires.
- Non, tu n’y es pas. Je te parle d’un point de vue plus… Métaphysique.
- Oh oui, bien sûr, excuse-moi. Moi qui me borne à être bêtement réaliste. Soyons métaphysiques, oui…
- Imagine que l’histoire est comme, euh… (Dean chercha du regard dans la chambre de Ted), tiens comme la mémoire de ton ordinateur. »
Ted comprit au ton de la voix de son meilleur ami que ce dernier faisait semblant d’improviser la comparaison, mais devait avoir préparé son discours depuis un moment déjà. C’est à ce moment qu’il prit véritablement conscience de l’importance qu’attachait Dean à son sujet. De plus, en choisissant l’informatique comme référence, il mettait Ted en terrain connu.
« Les données sont là, dans ton ordinateur, poursuivit Dean en tapotant la tour de l’unité centrale. Et tout ce qu’il y a d’autres, les logiciels, tout ça, servent à consulter, créer et modifier les données.
Ted acquiesça. Il ne comprenait toujours pas où son ami voulait l’emmener et, se redressant sur le lit, attendit la suite.
« Donc imagine que l’Histoire soit une somme de données, mais impossible à modifier ou à créer. Elles sont, c’est tout. Et imagine qu’elles soient stockées quelque part par là (Dean agita les mains comme pour chasser des insectes imaginaires). Et par-dessus tout, qu’on puisse les consulter à l’envi.
- Consulter…l’Histoire ? Directement, comme ça ?
- Qu’est-ce que ça a de si extraordinaire ? Après tout, c’est ce que nous faisons tout le temps quand quelque chose nous vient en mémoire.
- Oui, mais on puise dans nos souvenirs, pas dans des informations immatérielles, quelque part dans l’atmosphère, répartit Ted, incrédule.
- Qu’en sait-on ? réagît Dean avec gravité. Je veux dire, qu’en sait-on vraiment ?
- Ben, c’est prouvé, on sait où notre cerveau stocke nos souvenirs et comment… Mais je t’apprends rien…
- Mais si notre cerveau et notre mémoire n’étaient que des logiciels, s’enthousiasma Dean en désignant à nouveau de l’index le Mac de son ami.
- C‘est étrange, plus tu parles et moins je comprends, balbutia Ted. Et je pense pas que ce soit à cause de la bière…
- Ça, ce n’est pas dit. Bon ok… Notre mémoire nous sert à consulter des données personnelles, c’est vrai. Mais il est déjà arrivé que quelqu’un lise des données…Étrangères… Qui ne sont pas censés se trouver là (Dean désigna sa tempe gauche).
- Euh… Pas dans ma famille en tout cas… Dis-moi, tu me le dirais si tu étais passé aux drogues dures, parceq…
- Fais un effort ! Tu ne vois aucun exemple ?
- De quelqu’un qui se rappelle quelque chose qu’il n’a pas personnellement vécu ? »
Dean hocha la tête en signe de confirmation. On n’entendit plus que le Tic-Tac du réveil à côté du lit, couvrant le silence gênant d’un Ted pris au jeu et en profonde réflexion.
« Euh…reprit alors ce dernier, comme euh…l’hypnose régressive ? Les histoires de vies antérieures ?
- Gagné ! Oui, c’est un exemple, tu commences à piger ! Que seraient ces séances sinon des lectures d’un passé qui ne nous appartient pas… On attribue ça à une sorte de…d’hérédité de l’âme, mais il s’agit peut-être seulement de la lecture des données de l’Histoire.
- Seulement ?
- Mouais…
- C’est l’hypothèse la plus tarée que j’ai entendu, mais pourquoi pas, marmonna Ted avant de se raviser. Mais on a rien de concret… Je veux dire, l’hypnose est une science reconnue, ok,et tu en sais quelque chose… Mais rien ne dit que le cerveau n’invente pas toutes ces histoires passées et les garde au chaud en attendant le meilleur moment pour les servir en entrée…
- Non, pas impossible… Mais l’hypnose n’est pas le seul cas, répondit Dean en sortant un dossier bleu d’un sac à dos caché derrière le bureau. Mais j’ai recueilli des témoignages de gens… euh, pas une enquête sérieuse, hein, j’ai pris dans des journaux et des magasines… Mais bref, les témoignages affirment que 86 % des personnes prétendant avoir des visions les ont eues à des moments précis. Généralement au moment où ils s’endorment ou quand ils viennent de se réveiller et qu’ils comatent dans leur lit… Jamais devant la télé ou à la piscine.
- Moi, j’ai souvent des visions à la piscine, mais rien d’ésotérique, que du tangible, informa Ted en mimant de ses mains une poitrine invisible. De quelles visions parles-tu ? Qu’est-ce qu’ils voient, tes types ?
- Toutes sortes de visions…Du passé, du présent, du futur… Mais jamais un souvenir personnel. Quelque chose qu’ils n’ont pas vécu, ou pas encore.
- Des scènes du futur … ?
- Et pourquoi pas ? Les voyants -je parle des vrais voyants, pas ceux qui lisent dans les entrailles des loutres ou d’écureuils, hein- le font aussi. Et tu remarqueras qu’ils parlent autant de futur que de passé… Mais encore une fois, pas d’évènements qu’ils sont censés connaître. »
Ted rougit. Son ami savait très bien que lui, l’informaticien sceptique, avait plusieurs fois consulté un médium dans sa courte vie. Et il était vrai que celui-ci lui avait d’abord longuement parlé de son vécu avant d’aborder son avenir, sûrement pour le mettre en confiance et lui démontrer le sérieux de ses talents.
Il changea vite le sujet de la conversation.
« Bon, et c’est quoi ton hypothèse ?
- Tu ne vois pas ? Le dénominateur commun, tu ne le vois pas ? répéta Dean. Le cerveau humain…
- Ah, c’est toi le spécialiste, là, assura Ted, vexé de ne pas trouver. C’est toi qui a étudié le cerveau humain, l’hypnose, et tout ça. Moi ma section….
- Oui, oui, je sais, c’est l’informatique. Ce que je veux dire, c’est qu’à chaque fois, le cerveau n’est pas dans son mode de fonctionnement habituel, normal. Il est dans un état second… Ce n’est pas pour rien si les sorciers indiens se droguaient pour « parler avec les dieux ». Et même plusieurs spirites à travers les âges…Et encore aujourd’hui, certains voyants prennent des drogues dures pour avoir des visions. Pour entrer en transe…
- Tu veux dire que c’est dans cet état qu’on peut lire l’histoire ?
- Pourquoi pas ? Ma théorie, c’est que notre cerveau reptilien émet des ondes Alpha dont parlent les scientifiques et les auteurs de science-fiction. Et ces ondes permettraient d’accéder aux données. Bon, tout est théorique, bien sûr. File m’en un peu, tu veux, dit Dean, le gorge sèche, prenant des mains la bouteille de bière.
Il la finit en deux gorgées puis reprit.
« Mais le problème, c’est que notre cerveau est trop…petit, trop limité, pour pouvoir capter l’Histoire dans son ensemble. Alors il se limite à des histoires proches de nous, de notre entourage ou de notre famille. Du gars en face de toi dans le cas du voyant. Et puis, peut-être qu’il nous arrive d’avoir ces « flashes de l’Histoire », mais que c’était si éloigné de nos vies et si apparemment dénue d’intérêt qu’on l’oublie presque instantanément. Et c’est là que tu interviens…
- Moi ?
- Oui, toi. Si nos petites cervelles humaines sont trop petites ou trop préoccupés, alors en combinant nos deux savoirs, on pourrait en créer une. Une grande. Une artificielle.
- Quoi, tu veux qu’on fabrique un ordinateur à visions ? Et comment on fait ? On le réveille l’après-midi pendant sa sieste pour qu’il nous raconte ce qu’il voit ? Ou je lui prévois une fente juste en dessous du lecteur de disquette pour y insérer sa dose de coke ?
- Non, assura Dean en riant. Je vérifie mes hypothèses, j’étudie plus en profondeur le mécanisme de ces fameuses ondes. Je vois tout ça à fond, et on crée un cerveau informatique qui reproduirait ce fonctionnement et qui accède à l’Histoire.
-Une machine à lire l’Histoire, se répéta Ted. »
Soudain, il prit conscience que ces mots ne lui paraissaient plus si absurdes que quelques minutes plus tôt.
Dean se leva et tendit la main à son ami, l’encourageant à en faire autant.
« Alors, qu’est-ce que t’en dis ? demanda-t-il à Ted.
L’étudiant en informatique le regarda dans les yeux.
- J’en suis, dit-il finalement en prenant la main tendue devant lui.
- Je le savais…
- Mais t’es complètement taré.
- Ça aussi je le sais…Allez viens. »
Ils se dirigèrent vers la porte noire. Derrière résonnait une musique assourdissante.
« Tu sais, ajouta Ted, au début, quand tu m’as demandé de te rejoindre ici, j’ai cru que t’étais gay et que tu voulais me l’avouer.
«Je sais, c’était fait exprès.
- Tu parles, c’est surtout que tu es une ...…




Des mains aux doigts longs et fripés se saisirent du casque et le retirèrent, faisant apparaître un visage ridé et une chevelure blanche, quoique abondante.
Puis ces mêmes doigts poussèrent plusieurs touches et boutons à proximité. Des diodes s’allumèrent, d’autres s’éteignirent.
L’écran géant qui trônait dans l’amphithéâtre devint subitement noir.
Le vieil homme posa avec la plus grande précaution le casque sur la console devant lui, et le fixa avec une expression contemplative. Des fils et câbles de toutes tailles sortaient de l’arrière de l’appareil et s’emmêlaient dans un schéma compliqué vers une machine compacte et ronronnante.
L’ingénieur en informatique Théodore Richards sourit, les larmes aux yeux. Revoir ainsi son collègue et ami, le docteur Dennis Brown, le rendait nostalgique. Comme lui, Dean avait passé plus d’un demi-siècle à travailler sur ce projet. Sur son projet. Et le voilà enfin terminé, complet.
Quelle ironie que le biologiste, disparu deux ans plus tôt, ne fût plus là pour assister à la présentation du prototype à la communauté scientifique qui aurait lieu dans cette même pièce, le lendemain.
Il regarda les sièges vides de l’immense salle qui s’étendait devant lui. Dans une quinzaine d’heures, les savants les plus brillants de la planète seraient assis là, incrédule, à le fixer, jusqu’à la présentation.
Bien entendu, il restait des améliorations à apporter, comme la vision de l’avenir, qui restait pour une obscure raison impossible. Mais le prototype, l’œuvre de sa vie et de celle de Dean, était sous ses yeux et il fonctionnait.
C’était décidé, ce serait cette scène qu’il montrerait demain pour l’inauguration. Quel plus bel hommage rendre à son collègue et ami défunt ?
Le professeur Richards…Ted… regretta tout de même un peu qu’il fût impossible de corriger certaines répliques, puis se leva de son siège, et, après avoir éteint toutes les lumières, sortit tranquillement de la pièce.

EDITH : Ce blog ferme ses portes pour une petite semaine, le temps de faire la fête.
A noter que si vous aimez ce blog et mon blog BD, vous pourrez voter pour eux section littérature et bd sur le site du festival de ROMANS à partir du 31 décembre.
Bonnes fêtes !




15 commentaires:

Ludie a dit…

Mais comme c'est miiiiiiiiignon!

mistou a dit…

On peut avoir la suite ?
Merci en tout cas.

ced a dit…

Ah cette nouvelel s'arrête là.
Par contre pour ce qui est de nouvelles histoires, on se retrouve en janvier (et j'en ai un bon stock encore).

Anonyme a dit…

J'trouve ça trop bien... C'est trop cool comme histoire (ui ui, cool, le mot est bien choisi...) Ca fait même plaisir.. Aussi fou que ça puisse paraître..

Mais j'te le dis pas parce que tu m'as jamais répondu ... Et ça par contre, c'est vraiment pas cool..

Makkel a dit…

Ouais j'aime beaucoup l'idée !! Toujours plus fort !!

Vivement la suite...

pierrot3887 a dit…

Quelle imagination! Encore une histoire qui va me trotter dans la tête un bout de temps. Merci ;).

Par contre ici :
"- Mais c’est dans deux ans, ma thèse de fin d’études, cria Dean en feignant de pleurer, le visage caché par ses mains."
C'est plutôt Ted qui parle non?

Ah oui, j'ai bien aimé la pub pour Apple aussi.

ced a dit…

Oups, je corrige totu de suite, merci :)

Grég a dit…

Je découvre ton blog et j'ai beaucoup aimé cette histoire !
Un petit truc par contre : il se l'est faite Suzan ? ^^

Grizzly a dit…

Un peu en retard...fetes de fin d'année obligent.
n'empeche, on pourrai presque y croire a cette theorie.

Ludie a dit…

Dis donc, elle arrive quand la prochaine histoire??!!

ced a dit…

Hum, il faut que je retrouve mes cd gravés avec mes nouvelles dessus, ils se sont un peu planqués depuis le déménagement.
On va dire la prochaine lundi !

Ludie a dit…

On est lundiiiiiiiii...
:D

Anonyme a dit…

[b][url=http://cheap-car-insurance.quickfreehost.com] car insurance quote canada [/url][/b]
[b][url=http://seoguide.ws] infinity car insurance [/url][/b]
[b][url=http://nutritionguide.ws] cheap car insurance uk [/url][/b]
[b][url=http://affiliaterevenueguide.ws] car insurance chicago [/url][/b]
[b][url=http://careeremploymentguide.com] churchil
l car insurance [/url][/b]
[b][url=http://fitnessequipmentguide.net] affordable car insurance [/url][/b]
[b][url=http://inetmarketingguide.ws] usaa car insurance [/url][/b]
[b][url=http://interiordecorguide.ws] car accident insurance [/url][/b]
[b][url=http://landscapingguide.ws] compare car insurance quote [/url][/b]
[b][url=http://mortgageguide.ws] mercury car insurance [/url][/b]
[b][url=http://personalfinanceguide.ws] car insurance policy [/url][/b]
[b][url=http://trafficbuildingguide.net] car insurance canada [/url][/b]
[b][url=http://vacationrentalsguide.ws] teen car insurance [/url][/b]
[b][url=http://wealthbuildingguide.net] buy car insurance online [/url][/b]
[b][url=http://progressive-car-insurance.wealthbuildingguide.net] cheap car insurance for young driver [/url][/b]
[b][url=http://compare-car-insurance.vacationrentalsguide.ws] car insurance dallas [/url][/b]
[b][url=http://cheapest-car-insurance.trafficbuildingguide.net] cheap online car insurance quote [/url][/b]
[b][url=http://classic-car-insurance.personalfinanceguide.ws] auto insurance company [/url][/b]
[b][url=http://free-car-insurance-quote.mortgageguide.ws] low cost car insurance online [/url][/b]
[b][url=http://cheap-car-insurance-quote.landscapingguide.ws] car insurance rats [/url][/b]
[b][url=http://low-cost-car-insurance.interiordecorguide.ws] antique car insurance [/url][/b]
[b][url=http://car-insurance-quote.inetmarketingguide.ws] car insurance [/url][/b]
[b][url=http://car-insurance-rates.homeimprovementguide.ws] aaa car insurance [/url][/b]
[b][url=http://new-york-insurance.fitnessequipmentguide.net] classic car insurance [/url][/b]
[b][url=http://california-car-insurance.estateguide.ws] car insurance coverage [/url][/b]
[b][url=http://car-insurance-rate.careeremploymentguide.com] car insurance dallas [/url][/b]
[b][url=http://auto-insurance-company.affiliaterevenueguide.ws] fresno car insurance [/url][/b]
[b][url=http://online-car-insurance.acneguide.ws] car insurance quote [/url][/b]
[b][url=http://auto-cheap-insurance.nutritionguide.ws] agent car company home insurance life quote rate [/url][/b]
[b][url=http://auto-insurance-quote.seoguide.ws] car insurance ny [/url][/b]

http://cheap-car-insurance.quickfreehost.com

Random Keyword: :)
[b]compare car insurance quote[/b]

Grizzly a dit…

Je dirai meme qu'on est MARDI ^^

Luma a dit…

Excellente nouvelle ! Ce n'est pas une histoire à chute, mais l'histoire se tient (et sur une idée tout simplement géniale, scientifique ou pas) et tout le dialogue est super bien rendu.